Questions? Contactez-nous »
Trouvez votre voiture

Anthony Kumpen : « Je suis prêt à me battre pour la victoire »

Anthony Kumpen : « Je suis prêt à me battre pour la victoire »

NASCAR Whelen Euro Series 2022 – 5. Festival américain – Zolder

Plus de quatre ans après sa dernière course, Anthony Kumpen fera son retour le week-end prochain. Hasselaar, 43 ans, le fera au volant d’une Chevrolet Camaro des NASCAR Whelen Euro Series – évidemment issue des studios de PK Carsport – dans le cadre du Festival américain de Zolder. Et le Limbourgeois est déterminé à se montrer solide devant son public.

La voiture est décorée et préparée, tout comme la combinaison de course. Plus de quatre ans après sa dernière course, Anthony Kumpen sera au départ d’une autre course à Zolder le week-end prochain.

« J’ai longtemps douté que je puisse le faire », admet M. Kumpen avec gratitude. « Ces dernières années, en tant que propriétaire d’équipe et père d’un fils coureur, j’ai vécu le sport automobile d’une manière différente. Et j’ai découvert que j’aimais ça au moins autant que conduire moi-même. Je dirais même que si je devais faire un choix, j’abandonnerais la course et irais jusqu’au bout pour entraîner mon fils karting. »

Heureusement, ce nœud difficile n’a pas eu à être coupé. La combinaison de ma propre course et de l’entraînement de Kumpen jr. est tout à fait réalisable. « Je devais encore choisir entre le Belcar et le NASCAR », explique encore Kumpen. « C’est devenu le deuxième, parce que je trouve que le championnat européen est un plus grand défi. Quand on voit que quelqu’un comme Jacques Villeneuve, ancien champion du monde de F1 après tout, a eu besoin de trois saisons de NWES pour obtenir une première victoire, on sait que le niveau y est élevé. »

« De plus, j’ai toujours une très bonne relation avec l’organisation du NWES ainsi qu’avec les gens de NASCAR en Amérique », poursuit le double champion NWES Pro. « En outre, le festival américain de Zolder me tient également à cœur. C’est un meeting très beau et spectaculaire, et il y a même eu des éditions où il y avait plus de spectateurs que pour les 24 Heures de Zolder.  »

La question demeure : jusqu’où Anthony Kumpen peut-il viser son retour ? « À 43 ans, on n’est pas aussi rapide qu’à 18 ans », sourit-il. « D’un autre côté, j’ai beaucoup appris des autres pilotes ces dernières années, des ingénieurs aussi. Cette vision légèrement différente du sport a fait de moi un coureur plus « complet ». En outre, je me suis complètement préparé physiquement. Je pèse maintenant 66 kg, ce qui est moins que lorsque j’avais 13 ans, vraiment. J’ai vraiment tout mis en œuvre, et après quelques jours d’essais à Zolder, je sais que je peux être à l’avant, que le potentiel est là pour pouvoir me battre pour la victoire. Cependant, le sport automobile reste le sport automobile. Cela peut se passer complètement mal dès la première gauche, mais je ne m’inquiète plus pour cela.  »

Aussi parce que Kumpen ne s’en tiendra pas à un retour unique. « L’année prochaine, je piloterai le championnat complet en NWES et quelques courses aux États-Unis », ajoute-t-il. « Si je vais aussi conduire Belcar ? Cela dépend. En tout cas, Bert (Longin, éd.) n’a pas à craindre que j’égale son record. Si je suis au départ des 24 heures de Zolder, ce sera avec lui. Sa septième victoire l’été dernier m’a donné plus de satisfaction en tant que patron d’équipe que mes propres victoires en tant que pilote. Mais mon agenda pour 2023 est secondaire par rapport à celui de mon fils de toute façon. Ma priorité maintenant est avec lui. Le karting lui permet d’avoir une éducation que l’on ne peut pas avoir à l’école. Même s’il décide dans trois ou quatre ans que la course n’est pas son truc, je pense qu’il est important que je puisse lui donner cette expérience de vie maintenant. »

Comme toujours, il y aura deux courses dans la catégorie Pro pendant le week-end NWES à Zolder. La première commence le samedi à 13h45, la seconde le dimanche à 14h.

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.